mercredi 15 mars 2017

10 ans de cabales judiciaires pour de fausses accusations/ Comment la justice a ruiné la vie de 3 cadres algériens

La justice algérienne a brisé la vie de 3 cadres à Ténès, dans la wilaya de Chlef. L'ancien directeur de l'hôpital de Ténès, son adjoint et un chef de service de cet établissement sanitaire ont été poursuivis pendant plus de 10 ans lors d'un procès fondé sur de fausses accusations dénuées de tout fondement. 

De 2002 à 2012, ces trois cadres ont été placés sous mandat de dépôt et fait pas moins de 5 mois de prison ferme. Ils ont été ensuite suspendus de leurs fonctions, privés de leurs salaires jusqu'à ce qu'ils soient finalement innocentés en 2012 où la justice reconnaît qu'ils n'ont commis aucun crime ou délit. Cependant, pendant tout ce temps-là, c'est toute la vie de ces trois cadres qui a été saccagée.

Aujourd'hui, ils n'ont ni retraite ni le moindre sou pour subvenir à leurs besoins. Contraints de recourir à l'aide des personnes charitables, leurs familles subissent la pire des précarités. Pour faire entendre leur détresse et exiger des réparations équitables à une machine judiciaire qui a broyé leur existence, ces trois cadres ont entamé une grève de la faim. Leur destin a ému la population de Ténès :

Cet article 10 ans de cabales judiciaires pour de fausses accusations/ Comment la justice a ruiné la vie de 3 cadres algériens est apparu en premier sur Algérie Focus.



Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source





Source : Algérie Focus
Date : March 15, 2017 at 10:43AM

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire