mardi 14 mars 2017

Produits alimentaires/ La spéculation et l’absence de l’Etat font flamber les prix

La flambée des prix des produits alimentaires, notamment des fruits et légumes, fait réagir les professionnels. Les mandataires et les commerçants de gros se sont réunis à Alger pour dénoncer, notamment, l'absence totale de régulation du marché. Selon les intervenants, réunis au marché du gros des Eucalyptus, à l'est de la capitale, les spéculateurs sont à l'origine de la flambée des prix.

Selon Mohamed Medjber, le coordinateur national des mandataires, «la situation de pénurie a été provoquée». Selon lui, des spéculateurs ont caché des quantités de pomme de terre et d'autres produits de sorte à provoquer une pénurie qui justifierait une hausse significative des prix. C'est notamment le cas de la pomme de terre et des pommes qui ont atteint des sommets ces derniers temps, malgré une production appréciable. L'orateur explique que dans certains cas, ce sont des lobbies de l'import qui ont généré cette situation dans le but de pousser les autorités à leur accorder des licences d'importation. C'est ce qui vient de se passer avec la banane.

L'autre raison qui a provoqué la hausse des prix : l'absence de régulation. Ainsi, selon les professionnels, le déficit criant de normalisation des marchés de fruits et légumes a poussé les spéculateurs à imposer leur implacable loi. La preuve est que les marges bénéficiaires sont excessives. Exemple: les producteurs de la pomme locale cèdent leur produits à un prix maximal de 130 Da le kilo, alors qu'il parfois vendu à 500 DA par les détaillants.

En guise de solution, les autorités menacent comme d'habitude de sévir. Sur le terrain, rien n'est fait !

Essaïd Wakli

 

 

Cet article Produits alimentaires/ La spéculation et l'absence de l'Etat font flamber les prix est apparu en premier sur Algérie Focus.



Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source





Source : Algérie Focus
Date : March 14, 2017 at 10:02AM

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire