vendredi 17 mars 2017

Un tabou se brise/ Les autorités algériennes vont célébrer le Printemps Berbère

La célébration du printemps berbère n'intéresse pas que les militants de la cause berbère. Les autorités locales s'apprêtent, elles aussi, à mettre la main à la patte pour célébrer « de manière officielle » l'anniversaire du 20 avril.

Dans une correspondance envoyée aux chefs de daïras et aux Présidents des Assemblées populaires communales, le wali de Béjaïa demande aux responsables locaux de s'impliquer dans la célébration de cet anniversaire qui renvoie aux événements d'avril 1980. Dans cette missive, datée de 13 mars, le responsable de l'Etat souhaite que la célébration devra s'inscrire «au-delà des activités folkloriques», mais «dans une vision devant inclure d'autres aspects à travers, entre autres, l'organisation des conférences thématiques».

Pour le représentant de l'Etat, les communications qui seront programmées peuvent ne pas être, «nécessairement, liées à l'événement» mais «porteront sur les problèmes quotidiens des citoyens». Le wali demande également de « faire participer la population » à ces festivités.

Ce n'est pas la première fois que les autorités s'impliquent dans la célébration des dates historiques liées au combat pour la reconnaissance de l'identité amazighe. Lors de la célébration de Yennayer, nouvel an amazighe, l'Etat a déployé de gros moyens de célébration et a consacré plusieurs heures de diffusion sur les médias officiels à l'évènement. Une implication qui n'a pas plu à tout le monde puisque des militants de la cause amazighe ont vu en cela une « volonté de récupérer » l'évènement.

Essaïd Wakli

Cet article Un tabou se brise/ Les autorités algériennes vont célébrer le Printemps Berbère est apparu en premier sur Algérie Focus.



Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source





Source : Algérie Focus
Date : March 17, 2017 at 08:52PM

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire