jeudi 20 avril 2017

Contrôle des prix/ L’aveu d’impuissance de Tebboune

L'Etat est incapable de lutter contre la spéculation dans l'activité commerciale. Ce n'est pas une association de défense des droits des consommateurs ou un parti politique de l'opposition qui le dit. C'est l'aveu du ministre du Commerce par intérim, Abdelmadjid Tebboune qui a évoqué, aujourd'hui, la «faiblesse» des moyens dont dispose l'administration pour y faire face.

«Nous luttons contre la spéculation avec les moyens dont nous disposons», a déclaré M. Tebboune à Oran, avant d'ajouter que «seuls 10.000 contrôleurs sont sur le terrain à l'échelle nationale alors que les besoins sont estimés à 200.000 contrôleurs». D'après lui, «avec ces effectifs, il est quasiment impossible de contrôler chacun des 3.250.000 commerçants en activité à travers le pays».

Le ministre a noté que «des cas de stockage de viande blanche, en prévision du ramadan ont déjà été signalé». La déclaration de Tebboune sonne comme un aveu d'impuissance. Cherche-t-il donc à préparer l'opinion à une flambée des prix des produits alimentaires durant le ramadan ? Fort probable.

Elyas Nour

Cet article Contrôle des prix/ L'aveu d'impuissance de Tebboune est apparu en premier sur Algérie Focus.



Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source





Source : Algérie Focus
Date : April 20, 2017 at 09:18AM

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire