jeudi 23 février 2017

Vidéo. Violence policière/ Les étudiants en pharmacie humiliés à Alger

La police a usé d'une violence inouïe pour disperser un rassemblement des étudiants en pharmacie qui devait avoir lieu, hier, sur la place du 1er mai à Alger. C'est à coup… de gifles que certains d'entre eux ont été contraints de monter dans des bus.  

Les étudient en pharmacie, qui sont en grève depuis trois mois, ont essayé de tenir un rassemblement pacifique à la place du 1er Mai pour revendiquer un rééchelonnement de leur catégorie, l'ouverture de nouvelles voies de spécialisation en pharmacie clinique et des stages dans des structures hospitalières pilotes. À peine arrivés sur place que les étudiants ont du faire face à un dispositif policier des plus agressifs qui les a bastonnés sans ménagement pour leur faire rebrousser chemin.

Frappés puis traînés par terre, les futurs pharmaciens ont été entassés dans des bus afin d'évacuer la place. Plusieurs d'entre eux ont été embarqués vers des postes de police.

Sur la vidéo on peut distinguer une scène humiliante d'une très grande violence. Un des étudiants se fait gifler par un policier avant d'être embarqué brutalement dans l'un des bus stationnés aux abords de la place.

Il convient de rappeler qu'une rencontre a eu lieu entre Abdelmalek Sellal et les représentants des protestataires début février. Un communiqué des services du Premier ministre avait indiqué que la majeure partie des revendications des étudiants en pharmacie ont été prises en charge. Cela dit, les propositions du ministre ont été rejetées lors des assemblées générales au niveau des dix facultés de pharmacie à l'échelle nationale, considérant que les réponses apportées par les autorités n'apportent aucune amélioration à une situation qualifiée de «piteuse».

Massi M.

Cet article Vidéo. Violence policière/ Les étudiants en pharmacie humiliés à Alger est apparu en premier sur Algérie Focus.



Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source





Source : Algérie Focus
Date : February 23, 2017 at 10:13AM

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire