dimanche 9 avril 2017

En danger de mort imminente/ Le testament de Kamel-Eddine Fekhar au peuple algérien

Au 94e jour de sa grève de la faim, le Dr Kamal-Eddine Fekhar a chargé son avocat, Me Salah Debbouz, de dire aux Algériens qu'il a été jeté en prison pour des accusations fallacieuses, mais qu'il se sacrifierait pour ses convictions, à  savoir celles de la défense de la culture du M'Zab, de la démocratie et des droits de l'Homme en Algérie.

L'avocat du Dr Fekhar, Me Debbouz, a rendu public ce qui s'apparente à un testament que le détenu a tenu à communiquer à tous les Algériens. «Il est à son quatre-vingt-quatorzième jour de grève de la faim. Le Dr Kamal-Eddine Fekhar m'a avoué (…) qu'il se sacrifie pour la communauté mozabite, pour la démocratie et pour les droits de l'Homme en Algérie. Le Dr Kamal-Eddine Fekhar souffre d'hépatite C et d'une infection des voies urinaires. Il m'a dit qu'il avait besoin d'un traitement spécial et qu'il craignait qu'ils le laissent mourir sans être libéré pour être en mesure de prendre le traitement qui lui convient», a indiqué l'avocat, ajoutant que le militant mozabite «a beaucoup souffert, dimanche et lundi derniers, et qu'il pensait que c'était la fin».

Me Debbouz a également fait savoir que le Dr Kamal-Eddine Fekhar l'a chargé de dire aux Algériens qu'il n'est pas un criminel et qu'il milite pour que tous les Algériens puissent jouir pleinement de leur droit à une citoyenneté entière, en particulier les minorités ethniques et religieuses. «Le Dr Kamal-Eddine Fekhar a mis l'accent sur les droits des Mozabites, en particulier la langue et le rite ibadite, et m'a rappelé la pétition envoyée à la présidence de la République, pour laquelle il n'a reçu aucune réponse. Le Dr Kamal-Eddine Fekhar m'a demandé d'informer l'opinion publique parce qu'il ne sait pas si nous allons nous rencontrer encore ou pas. Il m'a dit que tout le monde doit savoir que les criminels sont ceux qui ont brûlé Ghardaïa et qui m'ont condamné ainsi que ceux qui ont falsifié le procès-verbal de police, qui ont refusé de m'écouter, notamment les fonctionnaires de la justice et les responsables politiques».

A l'image d'un prisonnier qui se sait condamné, le Dr Fekhar a affirmé à son avocat qu'il ne pouvait partir sans avoir dits ces mots. Pour lui, c'est une sorte de témoignage pour l'histoire.

Il faut dire que le procès du Dr Fekhar patauge alors que son avocat déploie des efforts surhumains pour lui éviter le même sort que le défunt Mohamed Tamalt, mort en détention. Après 19 mois d'incarcération, le détenu n'a toujours pas été jugé. Malade chronique, le Dr Fekhar a vu son état de santé se dégrader sans que les autorités ne bougent le petit doigt. Une situation inquiétante qui a poussé l'ONU à réagir en demandant des explications aux autorités en février denier. Une réaction qui n'a vraisemblablement pas  trouvé d'écho.

Face à une justice qui a décidé de traîner le dossier Fekhar sur des années, la société civile est de plus en plus impliquée, notamment sur les réseaux sociaux ou une pétition visant à interpeller le pouvoir afin de mettre un terme à son incarcération arbitraire circule depuis des mois. Initiée par des militants politiques et associatifs, des défenseurs des droits de l'homme, des syndicalistes, des journalistes et des citoyens anonymes, cette pétition reflète les inquiétudes des uns et des autres quant à la situation dangereuse dans laquelle se trouvent Kamel Eddine Fekhar et ses codétenus et réclame la libération des détenus.

Rappelons que le Dr Fekhar est accusé d'incitation à la violence et à la haine, d'atteinte à la sûreté de l'État et d'attroupement armé et non armé. L'accusé a été incarcéré en compagnie d'une trentaine de ses partisans en 2015, suite aux événements qui ont endeuillé la wilaya de Ghardaïa. M. Fekhar, ainsi que 11 autres détenus, ont entamé une grève de la faim début janvier 2017. Les grévistes sont toujours décidés, au péril de leur vie, à conduire leur action jusqu'à leur libération et la satisfaction de leurs revendications.

Massi M.

Cet article En danger de mort imminente/ Le testament de Kamel-Eddine Fekhar au peuple algérien est apparu en premier sur Algérie Focus.



Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source





Source : Algérie Focus
Date : April 09, 2017 at 11:12AM

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire