dimanche 9 avril 2017

Énergie / Ll’Italie en voie de renoncer au gaz algérien

Le gouvernement italien compte profiter de la réunion du G7, qui s'ouvre aujourd'hui à Rome, pour exposer sa nouvelle politique de sécurité énergétique axée essentiellement sur la recherche de nouvelles sources d'approvisionnement en gaz naturel au détriment de ses fournisseurs traditionnels, dont l'Algérie.      

L'Italie cherche à se défaire de sa dépendance envers ses fournisseurs traditionnels en gaz naturel afin de trouver de nouvelles sources d'approvisionnement «plus fiables». À cet effet, un accent sera  mis sur la diversification des sources et des voies d'approvisionnement en gaz naturel lors de la réunion du G7, qui se tient le 9 et le 10 avril, à Rome. Pour les Italiens, «la question de la sécurité énergétique revêt une importance capitale», selon les termes du directeur général de la sécurité de l'approvisionnement et l'infrastructure énergétique relevant du ministère du Développement économique, Gilberto Dialuce.

De l'avis du même responsable, il est essentiel pour l'Italie, de diversifier ses sources d'approvisionnement, rappelant par la même, que plusieurs contrats d'approvisionnement à long terme arriveront à échéance dans les trois ans à venir. Touchant un exemple, M. Dialuce cite le cas de l'Algérie dont le contrat d'approvisionnement arrivera à terme en 2019. Selon lui, l'Italie devra se tourner vers d'autres fournisseurs tout en mettant en exergue leur «fiabilité». Une façon de dire que l'Italie ne reconduira peut être pas son contrat avec la Sonatrach.

Dans de précédentes déclarations, le ministre italien du Développement économique, Carlo Calenda, a indiqué que son pays ambitionne de s'approvisionner chez d'autres fournisseurs. C'est ici un véritable changement de politique d'approvisionnement qui serait motivé par un  «besoin de se mettre à l'abri de mauvaises surprises», un constat cruel d'autant plus que le responsable a affirmé que son pays pourra subvenir à une partie de la demande intérieure en gaz naturel, en comptant notamment, sur le gazoduc Transadriatique qui approvisionnera l'Italie depuis l'Azerbaïdjan.

Parallèlement au gazoduc Transadriatique, le gouvernement italien se tourne vers des partenaires nouveaux. Dans ce cadre, un protocole d'accord a été signé à Tel – Aviv le 3 avril dernier entre M.  Calenda et ses homologues israéliens, grec et chypriote. Les partenaires ont convenu de lancer un gazoduc qui alimentera l'Italie depuis Israël et Chypre à travers la Grèce.

Massi M.

Cet article Énergie / Ll'Italie en voie de renoncer au gaz algérien est apparu en premier sur Algérie Focus.



Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source





Source : Algérie Focus
Date : April 09, 2017 at 01:29PM

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire