mercredi 15 mars 2017

FAF/ Le président de la commission de candidature défie le MJS

La crise qui secoue la Fédération algérienne de football (FAF) n'est pas apparemment près de connaitre son épilogue. Le président de la commission de candidature, Ali Baâmeur, également président de la Ligue de football d'Ouargla, a déclaré, dans un entretien accordé au quotidien «Liberté» qu'il ne ferait pas «marche arrière» concernant la date de' la tenue de l'AG élective.

Celle-ci avait été initialement programmée pour le 20 mars. Mais, lundi, à l'issue de la réunion de la commission de candidature, quelques heures après la fin du délai pour le dépôt des listes de candidats, il a été décidé de la décaler pour le 27 avril. Dans son PV, la dite commission a évoqué la nécessité de se conformer aux statuts de l'instance fédérale qui exige un délai de 60 jours entre l'AG ordinaire et l'AG élective. Une décision qui a vite été contesté par le ministre Ould Ali El Hadi qui, le même jour, a convoqué deux membres de cette commission, en l'occurrence Zerouati et El Morro.

«Pour moi c'est acté et décidé, il faut se référer au communiqué publié hier dans la matinée et dans lequel il est indiqué que l'AG électorale se déroulera le 27 avril. Celui qui pense que nous avons enfreint la réglementation n'a qu'à porter plainte au niveau du TAS ou au niveau de l'assemblée générale de la FAF, les seuls organes capables de remettre en cause nos décisions. On a été investi par une assemblée générale et nous avons constaté que la réglementation exige que le délai entre l'AG ordinaire et l'AG élective est de 60 jours», a déclaré Baameur dans cet entretien. Selon lui, il n'a de compte à rendre qu'à l'AG de la FAF. «Seule l'AG de la FAF est souveraine pour décider concernant le dernier communiqué qu'on a fait», a-t-il encore ajouté.

Rappelons que ce communiqué annonçant le report a été supprimé du site Internet de la FAF lundi en fin d'après-midi. «Celui qui l'a retiré doit assumer ses responsabilités. Pour moi, l'organe suprême de la fédération actuellement c'est la commission électorale investi par l'AG», a-t-il déclaré à ce sujet.

Selon des sources à la FAF, c'est le secrétaire général de l'instance fédérale, Ahmed Yahiaoui, qui a supprimé le communiqué sur instruction du MJS. Aux dernières nouvelles, Ali Baâmeur menace de démissionner, si jamais les pressions qu'ils subit continuent.

Elyas Nour  

Cet article FAF/ Le président de la commission de candidature défie le MJS est apparu en premier sur Algérie Focus.



Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source





Source : Algérie Focus
Date : March 15, 2017 at 10:20AM

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire